Rechercher

[FR] Interview #1 : Les Créatifs Avec Qui Je Voyage


Après sept mois d'aventure ensemble en Asie, il est temps de vous présenter Tiphaine, Adam, Thomas et Vasilis - l'équipe avec laquelle je voyage.


Tiphaine est ma "partner in crime" française, elle a pris une année sabbatique de ses études en communication artistique pour explorer l'Asie avec nous.


Adam est américain, il parcours le monde depuis un certain temps déjà. Cette année, il a réuni quatre de ses amis qui voulaient voyager dans la même aventure à Bali.


Après avoir travaillé deux ans à Malte, Thomas a senti qu'il était temps de voyager plus loin et de vivre de nouvelles expériences. L'Asie semblait être le bon endroit pour commencer.


Pour Vasilis, ce soleil grec n'était jamais sorti d'Europe, il a donc décidé d'explorer ce qui était hors de sa zone de confort.



Je les ai tous rencontrés pendant mon année Erasmus à Malte et on a décidé de se retrouver deux ans plus tard pour vivre cette expérience ensemble. Après cinq mois en l'Asie du Sud-Est suivi d'une séparation d'un mois pour que tout le monde puisse goûter au voyage en solitaire, on s'est (presque) tous retrouvés il y a un mois là où tout a commencé : en Indonésie.


J'ai la chance d'être entourée de personnes talentueuses. Nous sommes un groupe de créatifs dans différents domaines, inspirés les uns par les autres et ce mélange d'expériences et de compétences nous pousse tous vers le haut - ce qui donne lieu à des projets communs plus ambitieux (comme The Lost Years sur Instagram et Youtube ou encore le site du Chance Project).


J'ai réalisé au cours de ces derniers mois à quel point mon cercle amical affectait mon travail créatif. La première fois que j'ai ressenti ça était à Malte, là où nous nous sommes tous rencontrés. Coïncidence ? Je ne pense pas.




Au-delà leur créativité, chacun d'eux veut faire la différence dans le monde et c'est ce qui les rend si spéciaux. Ils parcourent le monde aujourd'hui parce qu'ils ne se sont pas contentés de ce que la société leur a dit de faire. Au lieu de cela, ils ont pris le risque de suivre leur intuition, leurs passions et de poursuivre leurs rêves. On dit que vous êtes la moyenne des cinq personnes avec lesquelles vous passez le plus de temps ? Dans ce cas j'ai de la chance d'avoir passé un an avec ces 4 quatre là.


Vous voulez en savoir plus sur eux ? Voici ma première interview :


Interview :



Quelle est la chose la plus importante dans ta vie en ce moment ?


Adam

- La chose la plus importante dans ma vie en ce moment est d'essayer en permanence de réaliser à quel point ce moment de notre vie est spécial. C'est jamais facile de réaliser l'énormité de cette aventure dans laquelle nous sommes embarqués et à quel point c'est improbable que cinq personnes venant du monde entier aient convergé en une seule histoire incroyable en Asie. Le temps est essentiel et pourtant, bientôt, tout ce voyage et tous ces souvenirs seront perdus dans le temps. Je veux juste me souvenir de chaque détail tant qu'il dure.




Tiphaine

- C'est définitivement la question la plus difficile. En dehors du fait que ma famille soit en bonne santé, la chose la plus importante pour moi, en ce moment, est d'être libre. Libre, indépendante, autonome, capable de prendre mes propres décisions sans l'aide de personne autour de moi, de ne pas me soucier des autres et de faire ce que je veux vraiment. Je me rends compte de la chance incroyable que j'ai de pouvoir m'installer sur un autre continent, d'y vivre et de voyager sans aucune difficulté et je dis merci tous les jours de pouvoir faire ça et d'être libre de vivre cette expérience.


Vasilis

- Depuis l'apparition du virus, les priorités ont changé. La chose la plus importante à l'heure actuelle est que tous mes proches soient en bonne santé et forts. Rester proche des personnes que j'aime aussi, puisque je suis loin de mon pays. Ce serait donc mes amis Lo, Tiph, Thomas et Adam. Les temps sont difficiles, mais nous surmonterons la situation ensemble. Ne perdez jamais la foi.


Thomas

.- Voyager tout en étant entouré d'amis qui m'inspirent chaque jour par leur créativité et me poussent à sortir de ma zone de confort en essayant toujours de nouvelles choses.



Quel est ton talent?


Thomas

- Communication : En voyageant, j'ai découvert que j'étais plutôt doué pour créer facilement un lien avec des gens que je ne connais pas et les mettre à l'aise.


Vasilis

- Je ne me trouve pas spécialement de talent. Ce qui me tient à cœur, c'est de motiver les gens à sortir de leur zone de confort, à commencer à voyager et à vivre une vie sans contrainte. Je le fais en réalisant mes vidéos et j'espère que ça fonctionne. (La chaîne Youtube de Vasilis)


Adam

- Je pourrais facilement répondre à cette question en disant que mon talent est l'écriture. Je pense que c'est ce à quoi vous vous attendiez. Mais récemment, quelqu'un que j'ai rencontré m'a dit que j'avais un don pour réunir les gens et je préfère avoir une réputation pour ça - que ce soit vrai ou non. J'aime l'idée de mettre les gens en contact avec d'autres personnes et d'autres idées. Ca me semble être une vertu plus significative que la passion de l'écriture.



Tiphaine

- J'ai bien réfléchi à cette question et je pense que ma meilleure compétence, c'est d'être toujours entourée de personnes artistiques, créatifs, gentils et aidants. J'attire de bonnes personnes qui deviennent ensuite mes amis. Ça fait maintenant trois ans que lorsque je prends le temps de regarder autour de moi, je me rends compte de qui sont vraiment mes amis et à quel point ils sont purs et loyaux. Je ne sais pas, peut-être que j'attire des gens bien, mais j'ai toujours été reconnaissante de trouver ce genre d'amis sur mon chemin (France, Belgique, Asie) et je pense vraiment que c'est ma meilleure compétence. Ok, si vous êtes un très bon journaliste, chanteur ou photographe, vous êtes le meilleur dans votre domaine, mais qu'est-ce qu'il se passe si vous n'avez personne autour de vous pour vous soutenir comme mes amis me soutiennent dans n'importe quelle situation ? Au moins, je peux dire que mon karma à propos de mes amis est le meilleur.



Quel est ton mantra ?








Vasilis

- Sans aucun doute mon préféré : La zone de confort est un endroit magnifique, mais rien n'y pousse jamais.








Adam

- Récemment, j'ai été animé par l'existence du temps et par le fait que l'horloge est toujours en mouvement - par l'idée que le temps nous guide/ nous dirige. Mais aussi la façon dont le monde a évolué à travers le temps. Je suis constamment inspiré par des photos et des mémoires sur les endroits où j'ai été - pour voir la transformation qui a eu lieu. Pouvoir voir comment les lieux ont changé à travers le temps donne plus d'importance aux endroits où nous avons été - parce que dans 100 ans, nous ne pourrons plus voir le monde que nous voyons maintenant.


La source de mon inspiration du temps vient de deux citations - toutes les deux avec des sentiments différents. Cette citation de Paul Bowles se concentre davantage sur le temps passé à s'immerger dans l'endroit où l'on se trouve :

"Il ne se considérait pas comme un touriste, mais comme un voyageur. La différence est en partie due au temps, expliquerait-il. Alors que le touriste se dépêche généralement de rentrer chez lui au bout de quelques semaines ou mois, le voyageur, n'appartenant pas plus à un endroit qu'à un autre, se déplace lentement, sur des périodes de plusieurs années, d'une partie de la Terre à une autre". – Paul Bowles, The Sheltering Sky

L'autre, de Paul Theroux, se concentre sur l'essence de l'évolution d'un lieu :

"Il y a si souvent une expérience avec le temps. Dans les pays du tiers monde, j'ai eu l'impression de tomber dans le passé, et je n'ai jamais accepté la notion d'intemporalité nulle part. La plupart des pays avaient des années spécifiques. En Turquie, c'était toujours 1952, en Malaisie 1937, en Afghanistan 1910 et en Bolivie 1949. Il y a vingt ans en Union soviétique, dix en Norvège et cinq en France. C'était toujours l'année dernière en Australie et la semaine prochaine au Japon. La Grande-Bretagne et les États-Unis étaient le présent - mais le présent contient l'avenir". – Paul Theroux, Kingdom by the Sea



Thomas

- Vivez votre vie comme si chaque moment était le premier - Continuer à avancer ;)




Tiphaine

- Plus tu t'en fous, plus tu sera heureux. Clair, simple, efficace.




Quel est ton rêve?


Adam

- Mon rêve (Hormis d'avoir un jour ma propre page Wikipédia, égoïstement) est de commencer quelque chose qui profite à d'autres personnes dans le besoin et de le faire grandir pour devenir quelque chose d'important et qui vaut le temps des gens. Je pense que je suis sur la bonne voie et avec les gens qui m'entourent, ce rêve se réalisera probablement à un moment dans ma vie.




Tiphaine

- Oh man, Je n'en ai aucune idée. J'ai écrit sur un papier à Bangkok que mon rêve était de "voyager seule". Je suis en train de vivre ma meilleure vie en réalisant ce rêve et je dirais que je veux continuer comme ça pour toujours. Je n'ai aucun plan pour l'avenir, en fait je déteste penser au "futur", je préfère profiter du moment présent et attendre de voir ce que le karma me réserve.





Vasilis - J'essaie de ne pas rêver, je mets tous mes efforts pour visualiser où je veux être et ce que je veux réussir. Si j'avais à choisir, ce serait voyager à travers le monde et inspirer les gens.


Thomas

- Être heureux, je sais que ça semble cliché, mais ouais. Plus concrètement, j'aimerais être financièrement indépendant et enseigner des choses partout où je vivrai ou voyagerai.




Quelles sont tes plus grandes influences ?

Tiphaine

- Sur Internet, je ne pouvais pas choisir quelqu'un/quelques personnes en particulier et dire "Elle/Il est mon inspiration". En fait, j'essaie le plus possible de ne pas avoir de modèles parce que je sais que ce serait l'effet inverse sur moi, même avec les gens qui m'entourent. J'ai déjà du mal à réaliser ce que je veux créer, à partager ... et je sais qu'avec ce genre d'"influences", je comparerai toujours inconsciemment mon travail au leur et ce n'est pas le but.


Si je devais dire au moins un nom, je choisirais TheLineUp, deux asiatiques qui ont créé leur chaîne YT il y a quelques années. J'adore l'univers de leur travail. Elles sont venues sur Youtube avec un concept original sur la façon d'éditer des vidéos et des photos et je dois dire qu'elles déchirent avec leurs tenues. Je voudrais aussi mettre en avant une autre artiste, Elisa Parron, photographe française, qui a commencé par prendre des photos de musiciens. Elle a fait son succès toute seule il y a quelques années alors qu'il n'y avait pas tous ces moyens pour réussir. J'aimerais pouvoir un jour la rencontrer et travailler avec elle. D'un autre côté, j'aime voir des œuvres visuelles, mais ça me rappelle toujours que je ne pourrais jamais atteindre ce niveau et me cause beaucoup d'anxiété. Je pense que c'est pour ça que je m'intéresse davantage à la musique. Artistes, groupes, concerts, festivals, acapella, acoustique, seul, en groupe, paroles, instrumental, c'est ma meilleure influence.

Thomas

- Je n'ai pas de modèles ni d'influences, mais une des choses les plus importantes pour moi dans la vie est d'être entouré de personnes qui te poussent vers le haut.


Adam

- J'ai deux modèles, en dehors de l'évidence (Maman, j'espère que tu vois ça.) Mes modèles changent constamment, mais ces deux-là sont restés les plus gros pendant toute ma vie d'adulte.

D'abord, un mec qui s'appelle Matty Healy, qui est si artistique, si créatif, et avec une telle passion pour utiliser son art pour le bien des gens. Il est aussi le leader de mon groupe préféré, The 1975. Dans ma chanson préférée, "Love it if We Made It", qui, je crois, mérite d'être considérée comme la chanson de notre génération, il décrit les confrontations actuelles auxquelles nous sommes confrontés dans le monde, sans solutions mais avec une perspective pleine d'espoir en disant dans le refrain, ‘And I’d love it if we made it’.



Lors d'une interview, Matty a été interrogé sur les solutions qu'il a apportées aux problèmes dans la chanson/vidéo. Sa réponse a été parfaite pour moi : "Je ne suis que l'artiste. Ce n'est pas à moi de trouver les solutions". Cette réponse, son rôle d'artiste pour sensibiliser ceux qui en ont besoin, m'inspire depuis longtemps.


Mon deuxième et pas des moindre modèle pour toujours n'est autre que mon jeune grand-père de 79 ans qui m'a donné l'exemple à suivre. Ses idées, son esprit libre, sa volonté d'aider et sa capacité à établir des liens avec les gens sont autant de choses qui, j'espère, me permettront de grandir. J'ai même pu le traîner jusqu'en Afrique subsaharienne il y a à peine deux ans ; pendant deux mois, nous avons failli nous détester à plusieurs reprises, mais après coup, nous nous sommes rapprochés encore plus. Je ne peux pas commencer à expliquer à quel point il compte pour moi. Vasilis

- Les personnes qui m'influencent le plus, sont celles que j'ai choisies pour m'entourer. On dit qu'"un homme est connu par la compagnie qu'il garde". Vous ne pouvez pas choisir votre famille, mais vous pouvez choisir vos amis et vous feriez mieux de choisir judicieusement.



Qu'est-ce que tu as appris de ce voyage en Asie ?


Vasilis

- L'Asie est totalement différente de l'Europe. Les gens vivent plus simplement ! Ils interagissent les uns avec les autres. Ce qui est triste, c'est qu'en Europe et aux États-Unis, les gens se concentrent surtout sur eux-mêmes et sur leur travail, en essayant de gagner plus d'argent et de voyager après la retraite. C'est un conseil terrible, vous devriez éviter ça. Une chose que j'ai apprise, c'est que les choses matérielles ne te rendent pas plus heureux. Vas prendre une bière avec ton ami, parle à un étranger, regarde les gens dans les yeux. Essaye d'agir avec la même gentillesse que si tu les connaissais depuis longtemps. Respecte les gens et ils te respecteront à leur tour.



Adam

- Ce voyage m'a appris quelque chose - hormis le fait que, contrairement à ce que je croyais au départ, c'est possible de voyager en groupe avec cinq personne et de ne pas vouloir s'entretuer à la fin.

Certains aspects m'ont ramené à mes premières expériences de voyage. J'ai fait l'expérience de voyager à travers les yeux de gens qui commencent à peine leur aventure et de l'émerveillement que ça procure. Ça m'a rappelé la soif que j'avais pour les nouvelles sensations et les risques. J'ai pu "revivre" mes jours de gloire, je pense, et j'ai vraiment apprécié cet aspect.



Tiphaine

- J'ai surtout appris sur moi-même, mais je ne peux pas en dire plus sur cette partie pour l'instant, probablement à la fin de mon voyage. J'ai tellement appris sur l'Asie, leur culture selon les différents pays, leur mode de vie, les difficultés qu'ils rencontrent, la différence avec la France. J'ai réalisé à quel point les Français se plaignent constamment quand on a tout, je ne veux plus être associé à cette France. En fait, si je pouvais choisir, je n'y retournerais jamais. De toute façon, l'Asie de l'Est et du Sud est tellement surprenante et j'aimerais pouvoir en apprendre de plus en plus sur cette partie du monde.


Thomas

- Ma réponse à la deuxième question ("communication") fonctionne aussi pour celle-ci. J'ai aussi appris à être plus à l'aise avec moi-même et à apprécier davantage d'être seul.





Si tu devais choisir une personne qui t'inspire et qui mérite d'être reconnue, qui serait-elle ?


Adam

- J'aimerais profiter de cette occasion pour attirer l'attention sur mon propre frère, Matthew, futur homme marié avec un sacré talent pour le rap. Il travaille sur son projet depuis plus de cinq ans maintenant, et bien que ce ne soit pas le plus grand objectif de sa vie, il continue à s'améliorer et à construire sur ce qu'il apprend.

Je l'ai vu passer du statut de rappeur de fraternité au lycée à celui d'artiste sérieux au potentiel illimité. Il porte le nom de scène de "Hesher". Vous pouvez le trouver sur tous les réseaux sociaux Instagram, Facebook, YouTube, et même écouter ses derniers titres sur Spotify.





Tiphaine

- Comme je l'ai dit plus tôt, je ne suis vraiment pas à l'aise avec les personnes qui m'"inspirent", mais j'ai rencontré quelqu'un il y a 3 ans, et je ne choisis pas cette personne parce qu'elle a eu un grand impact sur ma façon de créer, mais aussi parce qu'elle a un putain de talent sur tout ce sur quoi qu'elle travaille. Elle ne le sait probablement pas encore mais elle est destinée à réussir, de toute façon tout le monde autour d'elle le sait, donc elle a juste besoin de temps et dans quelques années elle sera au top. N'oubliez pas son nom, Lola Delabays, elle n'est pas comme les autres artistes, elle a ce truc.




Thomas

- Je ne peux pas choisir une seule personne, tout le monde a quelque chose qui m'inspire. Tout ce que les gens font et que je ne suis pas capable de faire m'a toujours fasciné et je veux que le monde puisse le voir aussi.


Vasilis

- Hmmm choisir une seule personne serait injuste pour les autres. Chacun devrait être reconnu pour l'effort qu'il fait pour le monde et mes amis le font à leur manière. Écrire des blogs, tourner des vidéos, aider les étrangers, être un geek, faciliter la vie des gens (c'est toi Thomy haha, ne le mets pas ça ligne Lo) *oupsy*, tout ça contribue à construire un monde meilleur et plus juste. Ils diffusent tous le bon message et je leur suis reconnaissant d'être mes amis.


questions facultatives


Qu'est-ce que tu veux accomplir cette année?



Thomas

- Être financièrement indépendant d'ici la fin de l'année et inspirer le maximum de personnes grâce à notre Chance Project.


Adam

- Cette année, j'ai déjà accompli plus que ce que je pensais. En tant que groupe, nous avons déjà accompli plus que je ne l'aurais jamais imaginé. Je suis vraiment fier de nous. Pour l'avenir, je veux continuer à faire avancer les projets que nous avons lancés. Avec tout le monde séparé dans différents pays après notre séparation d'un mois, je ne veux pas laisser nos projets retomber et perdre l'élan sur tout le travail qu'on a déjà accompli. Peut-être que ces projets ne sont pas ceux qui vont vraiment exploser et faire la différence, mais je sais qu'on est sur la bonne voie et je ne veux pas perdre l'esprit de ce groupe.


Vasilis

- Il s'agit sans aucun doute d'une liberté financière. Elle est importante car elle te donne une certaine liberté et te permet de faire tes propres choix, en étant absolument responsable. J'aime prendre des responsabilités.



Qu'est-ce que le succès signifie pour toi?

Tiphaine

- Pour moi, le succès est une chose qui se passe seulement entre toi et toi-même. Tu fixes tes objectifs, tu y travailles et à la fin, si tu es satisfait, heureux, fier de ce sur quoi tu as travaillé, cela signifie le succès pour moi. Toi seul peux décider si tu as réussi ou non, à tous les niveaux que tu te fixes. Si tu veux une chose simple : gagner beaucoup d'argent, voyager dans le monde entier, créer une entreprise, l'objectif est toujours le même. Si tu n'est pas complètement satisfait, même lorsque tout le monde te dit que tu as réussi, c'est parce que tu n'as pas accompli à 100% ce pour quoi tu as travaillé si dur, et tu ne peux pas encore dire "j'ai réussi".


Thomas

- Vivre sa vie en fonction de ses rêves.



Quelle question aimerais-tu que l'on te pose et quelle est la réponse ?


Vasilis

- Q : Quel est le plus grand paradoxe ? R : "Je sais que je ne sais rien". - Socrate (et Vasilis)


Qu'est ce que la liberté signifie pour toi?


Adam

- C'est drôle de répondre à cette question parce que c'est ce sur quoi portait mon premier blog, 'Wanderway'. Dans l'une de mes chansons préférées à l'époque, "Spotlight" de Machine Gun Kelly, il demande : "Et si l'argent ne faisait pas partie du succès ?"



Ces paroles m'ont fait vibrer à l'époque, et c'est encore le cas aujourd'hui dans une certaine mesure. Je réalise maintenant que le succès ne signifie pas la liberté pour tout le monde. Je voulais écrire un blog qui inspire tous les gens de mon âge à quitter la voie traditionnelle de la société et à s'enfuir dans un endroit qui les fait se sentir plus vivants, comme je l'ai fait à Malte. Même si je voulais y croire à l'époque, je ne pense pas que la liberté soit synonyme de succès pour tout le monde. Mais c'est ce qu'elle signifie pour moi.


Thomas

Faire la chose qui vous motive profondément sans penser à ce que les gens pourraient en penser.


Où est-ce que tu trouve l'inspiration ?


Thomas

- Des gens que je rencontre.


Adam

- Mon inspiration vient de partout, de toutes sortes de choses, comme le dirait sûrement chaque artiste. Le plus difficile - et ce qui fait que les vrais artistes rayonnent - est de trouver comment relier toutes ces inspirations en une pièce ou un projet cohérent. Je le découvrirai tôt ou tard.



Comment tu te positionnes afin de saisir un maximum d'opportunités ?









Thomas

- Tout est possible dans la vie. Si vous voulez quelque chose, même si cela semble impossible, allez-y.












Quel impact tu veux laisser sur le monde ?


Vasilis

- Un petit, tant qu'il fait avancer le monde un petit peu. Si tout le monde fait ça, notre monde sera meilleur pour les générations futures. "Laissez ce monde un peu meilleur que vous ne l'avez trouvé".




74 vues